dimanche 13 décembre 2015

1978 Danemark

Lundi  17 juillet 1978

A 9h, je pars avec Christine en 4L pour le Danemark.
Nous roulons toute la journée, de 9h30 à 19h jusqu'à la frontière danoise par les autoroutes allemandes. On s’arrête en mi-journée pour manger sur une aire d’autoroute.
A 19h, nous arrivons au DANEMARK.

Participant aux expéditions vikings qui ravagent les côtes de l’Europe occidentale, le Royaume de Danemark est unifié au Xe siècle. Sa puissance est consacrée en 1397 par l’Union de Kalmar, alliance conclue entre les trois royaumes scandinaves de Danemark, Suède et Norvège. Cette union éclate le 6 juin 1523.
Depuis 1973, le Danemark est membre de la Communauté Economique Européenne.

Peu après la frontière, nous cherchons un endroit pour nous arrêter.
Nous sommes frappés par l’explosion de la pornographie qui s’étale partout : des sex-shops, même en pleine campagne, de grandes affiches aguicheuses, etc.
Nous mangeons, puis nous campons vers 20h30 dans la nature. La tente que nous a prêtée le copain Fredo est dressée dans un pré non fauché au milieu des hautes herbes et des fleurs sauvages.

                      

Nous nous couchons vers 22h.

Mardi 18 juillet 1978

Le plus petit des pays scandinaves est composé de plusieurs îles de la mer Baltique et d’une grande presqu’île, le Jutland.
A partir de 9h, nous effectuons le trajet Åbenrå- Kolding dans le Jutland et passons dans l’île de Fionie reliée au continent par un pont. C’est la plus belle campagne danoise : villages cachés, haies vives, moulins à vent, forêts et maisons à colombage. Nous traversons la ville d’Odense, puis nous  atteignons Nyborg, à l’est de l’île.

A12h30, nous embarquons pour l'île de Seeland. Nous mangeons sur le bateau. La traversée dure une heure.
A13h30, nous reprenons la route à Korsør.
A 15h, nous arrivons à KØBENHAVN (Copenhague), capitale du Danemark.
Nous nous installons pour deux jours dans un camping à proximité de la ville.
Nous allons ensuite visiter Copenhague. C’est une jolie ville très vivante, aux rues animées. Nous flânons dans le secteur piétonnier Strøget puis nous nous dirigeons vers le parc de Tivoli : parc d’attraction célèbre, avec un théâtre de pantomime, des jeux, des montagnes russes, etc. Assez piège à touristes, mais puisque Christine a l’air d’y tenir…
Nous mangeons le soir dans un restaurant de Tivoli. Tout est cher au Danemark et le vin hors de prix ! Par contre les bières sont excellentes. Les brasseries Carlsberg et Tuborg règnent d’ailleurs sur la ville.
Nous rejoignons le camping pour 22h.

Mercredi 19 juillet 1978

Le matin, nous nous promenons en ville vers les quartiers du port, vivants, animés (tel celui de Nyhavn) ou paisibles. Nous allons rendre visite à la Petite Sirène.
À l'entrée du port de Copenhague fut érigée une statue de bronze de la Petite Sirène en l'honneur de l'écrivain danois Hans Christian Andersen, célèbre pour ses « Contes pour enfants ».
La statue ne présente pas en elle-même un grand intérêt.


Au retour, passant devant le palais royal, place Amalienborg, nous avons droit à la relève de la garde ! Ça veut dire que la reine est là.
A midi, on mange dans un snack.
On passe l’après-midi en ville puis sur la côte au nord-est.



En soirée, nous visitons l'Aquarium du Danemark.
Nous mangeons en ville puis rentrons au camping vers 21h.

Jeudi 20 juillet 1978

Nous restons à Copenhague jusqu'à 11h et entamons ensuite notre trajet de retour.
Quittant l’île de Seeland, nous déjeunons encore sur le ferry.


Trajet vers le sud du Danemark, dans le Jutland.

Vers 18h, nous installons la tente en lisière d’une forêt de sapins près de Padborg, ville proche de la frontière. Un soleil rasant fait une brève apparition.


Nous allons nous promener au bord de la mer Baltique près de Kollund. Là une mouette agressive se précipite à plusieurs reprises en piqué sur Christine ! 


A 20h, nous mangeons dans un restaurant à Kruså. Vers 21h, nous allons boire un pot à Padborg, pour liquider nos couronnes danoises et rentrons nous coucher.

Vendredi 21 juillet 1978

De 9h à 20h30, nous effectuons le trajet de retour par l'Allemagne jusqu'à Phalsbourg (Moselle), chez les beaux-parents qui nous ont gardé notre fille Caroline.


*****

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire